Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU
Forum destiné à tous les adhérents des différents SEL&JEU de France et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une professionnelle du Web donne du SEL à la vie sociale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum -> Le S.E.L. -> Description du SEL
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
seljeu
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2007
Messages: 466
Localisation: Bordeaux
Masculin
Grain(s) de Sel: 481
Moyenne des Grains de Sel: 1,03

MessagePosté le: Dim 22 Aoû - 23:57 (2010)    Sujet du message: Une professionnelle du Web donne du SEL à la vie sociale Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
Citation:
Une professionnelle du Web donne du SEL à la vie sociale

La rencontre annuelle des systèmes d’échanges locaux (SEL) s’est ouverte lundi 16 août à Jambville, dans les Yvelines. Le principe du SEL est basé sur l’échange de services ou de compétences, hors du marché monétaire classique. Catherine Delpech est responsable depuis 1998 du « SEL de Paname », qui couvre le sud de Paris, et s’occupe de la coordination des SEL d’Île-de-France

« L’envie de me créer un réseau, de connaître mes nouveaux voisins » : ce sont les premières raisons qu’invoque Catherine Delpech pour expliquer son saut dans le monde des SEL en 1998, lorsqu’elle emménage à Paris sans le moindre contact. Les échanges de services et les économies ne sont presque que des excuses. Pour elle, la philosophie du SEL se résume en une formule : « Le lien est plus fort que le bien. »

Professionnelle du Web, elle commence par échanger ses compétences informatiques, la fabrication d’une affiche sur un logiciel de traitement de l’image, par exemple, contre des cours de peinture sur porcelaine ou des rollers. Elle teste aussi l’échange de maisons pour partir en vacances avec son mari et sa petite fille.


Depuis, « un peu par hasard, car il y avait besoin d’aide », cette mère de famille de 42 ans est passée de simple « SEListe » à responsable du
« SEL de Paname », qui regroupe une centaine de personnes. Elle s’occupe de la fabrication du journal du SEL, choisit les thèmes des réunions mensuelles, en mettant toujours l’accent sur l’importance des rencontres. « Il existe un catalogue d’offres et de demandes, explique-t elle. Mais si on se contente de ça, il y a moins de confiance, donc moins d’échanges que si les gens se côtoient. »
« Une militante convaincue »
En 2004, Catherine Delpech est une des fondatrices de la coordination des SEL en Île-de-France, dont le but est de mutualiser les forces des 34 organisations du secteur pour faire la promotion de ce système lors de différentes manifestations (salons sur le bien-être, Forum des associations ou Forum social européen, etc.). Cette jardinière amateur lance il y a deux ans un premier jardin SEL, où une dizaine de personnes cultivent une parcelle en commun. En 2010, c’est l’organisation de la rencontre annuelle des SEListes, prévue chaque année dans une région différente.

Pourtant, rien ne la prédestinait à s’investir dans l’économie solidaire. Après des études de physique, elle s’oriente vers la documentation, travaille pour un éditeur de logiciels destinés aux bibliothèques, avant d’entrer à la chambre de commerce et d’industrie de Paris en tant que webmestre (responsable technique d’un site Web).


C’est par des forums d’associations, des articles de presse qu’elle s’est trouvée sensibilisée aux SEL, dont elle est à présent « une militante convaincue ». « Je suis persuadée de l’utilité publique de ce système, insiste-t-elle. Dans l’idéal, chacun serait à l’écoute de son voisin, il y aurait de l’entraide. Mais ce n’est pas toujours le cas, on est de plus en plus enfermé dans son appartement. Notre association permet de prendre conscience des besoins des autres. »
Source Ève CHALMANDRIER



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:43 (2017)    Sujet du message: Une professionnelle du Web donne du SEL à la vie sociale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum -> Le S.E.L. -> Description du SEL
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com