Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU
Forum destiné à tous les adhérents des différents SEL&JEU de France et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Il n’y aura plus de guerre du son entre spots publicitaires et chaînes TV

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum -> Autres sujets -> Discussions géniales au Saloir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
seljeu
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2007
Messages: 466
Localisation: Bordeaux
Masculin
Grain(s) de Sel: 481
Moyenne des Grains de Sel: 1,03

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 11:46 (2011)    Sujet du message: Il n’y aura plus de guerre du son entre spots publicitaires et chaînes TV Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Il n’y aura plus de guerre du son entre spots publicitaires et chaînes TV
Une nouvelle unité de mesure permet désormais d’aligner le son des pubs sur le reste des programmes.

Pas une chaîne qui ne reçoive régulièrement les protestations de spectateurs excédés par le volume criard des publicités. Mais une révolution technique est en cours, qui va mettre un terme à la course au son toujours plus fort, toujours plus gros. Explications.

1 NOUVELLE UNITÉ DE MESURE
Les pubs sont plus fortes alors même que vous n’avez pas touché votre télécommande? Normal: il ne s’agit pas de volume, mais d’intensité sonore. Les sons sont compressés de telle façon que le ressenti de l’auditeur est plus fort. «On le savait, mais le moyen de le prouver faisait défaut, explique Yannick Dumartineix, de l’Union européenne de radio-télévision (UER); aujourd’hui, le décibel n’est plus la seule unité de mesure, car nous avons mis au point le lufs, Loudness Unit Full Scale, qui permet de mesurer l’intensité.» «Jusqu’à aujourd’hui, nous pouvions déjà «toiletter» les sons des programmes externes à la chaîne, comme les pubs, des sons encapsulés dans des logiciels informatiques, explique Damien Corti, responsable de la technique à la RTS (Radio Télévision Suisse). Mais on ne peut pas modifier la prise originelle.»

2 NOUVELLE NORME
Cette mesure nouvelle a enfin permis l’élaboration d’une norme, sur laquelle chacune puisse s’aligner. Baptisée R 128, cette norme de l’UER vient d’être entérinée officiellement. Elle a même déjà donné naissance à un slogan mobilisateur qui n’a rien à envier à la publicité: «Make Lufs, not War». L’UER recommande de ne plus mesurer les programmes avec la méthode actuelle (Quasi PPM, qui ne s’appuie que sur les «crêtes» maximales de la courbe sonore), mais plutôt avec une mesure se rapprochant de notre perception auditive, le loudness. Aujourd’hui encore, les pubs mesurées affichent le nombre de décibels requis (–9db), même si l’intensité est plus forte. Dorénavant, les programmes devront respecter la norme de –23 lufs. Reste à fabriquer les appareils de mesure. «Nous avons bon espoir que cette norme soit appli-quée dès 2012», relève Yannick Dumartineix.

3 LES ACTEURS
Cette nouvelle norme doit être acceptée par les pays, les chaînes de télé et radio, ou les organes qui les chapeautent. En Suisse, il revient au groupe SSR-SRG?Idée Suisse d’entériner la norme R 128 de l’Union européenne de radio-télévision. «Tout indique qu’elle va le faire», estime Yannick Dumartineix. A Publisuisse, l’organe qui fournit à la SSR toutes les publicités, de l’intégrer dans les critères qu’elle impose aux annonceurs et aux agences de pub. En France, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) appliquera cette norme qui complète l’actuel dispositif mis en place il y a 18 mois. «Il permet déjà d’harmoniser le son des films et œuvres télévisuelles, souligne Nicolas Braganti, directeur délégué du Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV): mais les programmes courts, surtout les pubs, n’ont pas de dialogues assez longs, 10 secondes au minimum, pour effectuer des mesures. La nouvelle technique permet de contrôler des séquences plus courtes, de 4 secondes.»

4 UN REMÈDE PLANÉTAIRE
Cette nouvelle unité de mesure sera la référence au niveau mondial. Outre l’UER, créée en 1950 et qui regroupe 56 diffuseurs des pays d’Europe et alentours, et 36 membres affiliés, elle sert déjà de référence en Angleterre (BBC), au Japon, et même à la loi américaine – la bien nommée «Calm Act» – votée par la Chambre des représentants en septembre dernier, sur recommandation du président Barack Obama.

5 RÉSISTANCES POSSIBLES?
Les annonceurs vont-ils jouer le jeu? Et les chaînes, longtemps retranchées derrière l’impossibilité technique d’intervenir, vont-elles oser faire pression sur ceux-ci? Les enjeux financiers sont considérables, surtout pour les diffuseurs privés. «Plus de 60% des revenus de TF1 vient de la publicité, et plus de 50% chez M6», évalue le directeur de SNPTV, Nicolas Braganti. Soit, pour 2010, 1,9 milliard de francs pour TF1, et 866 millions de francs pour M6. En ce qui concerne la SSR, les recettes publicitaires sont de 236 millions de francs sur un budget total de 1,6 milliard.

COURSE AU VOLUME LE PLUS FORT
CONCURRENCE
«Est-ce vraiment réaliste, ces lufs pour mesurer l’intensité du son?» lâche Benjamin Feijoo, de l’agence de publicité KTFM. Il n’a pas encore entendu parler de cette norme, mais reste sceptique: «Le diffuseur peut déjà intervenir sur le son de sa chaîne, et je crains que cette technique n’aplanisse tout.» Il ne s’en cache pas, compresser le son est une pratique courante, pour avoir un ressenti plus fort «et rester dans les limites de décibels imposés par Publisuisse (–9 dB, ndlr)». Les annonceurs ne l’exigent pas forcément en amont, mais «se plaignent quand c’est trop faible», poursuit-il. «Nous sommes sourds et aveugles, car on ne sait pas entre quelles pubs nous serons diffusés. Si vous passez juste après la bande-annonce d’un film d’action avec une pub qui chuchote, vous perdez l’attention.»

Chez Le Studio, Thierry Bourdeille se dit prêt à appliquer la nouvelle norme dès que Publisuisse l’imposera. «Mais, en Suisse, cela n’a pas grand sens car nous sommes le seul pays où le son des pubs baisse, contrairement à nos voisins. Le jingle d’annonce est plus fort, mais pas les spots.»


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:35 (2017)    Sujet du message: Il n’y aura plus de guerre du son entre spots publicitaires et chaînes TV

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Système Echange Local - Etre SELIDAIRE - SEL&JEU Index du Forum -> Autres sujets -> Discussions géniales au Saloir
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com